Fédération internationale de hockey sur glace

Victoire des Finlandais

Victoire des Finlandais

Suomi en ½ finale, l’Allemagne en relégation

Publié 01.01.2015 02:16 GMT-5 | Auteur Lucas Aykroyd
La Finlande affrontera sa grande rivale la Suède en quart de finale grâce à un jeu blanc de 2-0 contre l’Allemagne au dernier match de la veille du jour de l’An.

Ce quart de finale à Toronto sera une reprise du match pour la médaille d’or de l’an dernier, match que les Finlandais ont remporté 3-2 à la suite du but de Rasmus Ristolainen en prolongation à Malmö.

Les champions en titre, qui terminent quatrièmes du groupe A, n’avaient remporté aucun de leurs trois premiers matchs sous la direction de l’entraîneur-chef Hannu Jortika, mais ils ont inversé la vapeur au bon moment.

La Finlande ne demande pas mieux que de vaincre sa rivale nordique une autre fois – surtout que la Suède connaît un autre excellent tournoi. Évidemment, les Suédois voudront détrôner les Finlandais et s’assurer qu’ils rentrent chez eux bredouilles.

« Bien sûr, ce fut une belle victoire », a déclaré le capitaine finlandais Artturi Lehkonen. « Mais si nous voulons battre la Suède en quart de finale, nous devrons jouer notre meilleur match du tournoi. C’est certain. Nous n’avons pas joué de notre mieux aujourd’hui. Mais malgré tout, je suis très content que nous ayons gagné et que nous n’ayons pas à jouer la série de relégation. »

Julius Honka et Mikko Rantanen ont marqué pour les Finlandais qui ont dominé l’Allemagne 38-24 au chapitre des tirs au but. Ville Husso était devant le filet, et ce, aux dépens de Juuse Saros, le gardien étoile du tournoi l’an dernier. Husso, qui présente une meilleure fiche que Saros jusqu’à présent, pourrait bien obtenir le poste pour les matchs éliminatoires.

L’Allemagne, qui a perdu ses quatre matchs à Montréal en temps réglementaire par un total combiné de 17-2, affrontera la Suisse dans la série de relégation à compter de vendredi à Toronto.

Continuer

Les Suisses devraient être les favoris. Depuis qu’elle s’est jointe à la première division en 2010, la Suisse a terminé à tous les rangs du quatrième au huitième. Les Allemands, quant à eux, ont terminé neuvièmes en 2013 et 2014.

Mais il s’agit d’une des plus vieilles rivalités européennes au hockey et les Allemands feront appel à la motivation et à leur célèbre éthique du travail pour se préparer au duel qui les attend.

« C’est une équipe qui patine très bien », a dit le capitaine allemand Dominik Kahun à propos des Suisses. « Ils foncent, ils sont rapides et ils ont des joueurs habiles comme Kevin Fiala. Nous n’avons qu’à patiner fort et à compliquer le travail de leurs meilleurs joueurs. Nous verrons si nous sommes capables. »

Puisque la défensive allemande s’est effondrée à plusieurs reprises, le gardien Kevin Reich s’est retrouvé dans la gueule du loup dès le départ. N’eût été ses efforts, le résultat aurait été beaucoup plus favorable à la Finlande.

Le gardien de but de 19 ans des Gamblers de Green Bay a repoussé Jesse Puljujarvi pendant une échappée tôt dans le match et il a étendu la jambière droite pour stopper le tir à bout portant de Julius Vahatalo.

Mais Reich n’a pu maîtriser le puissant tir de Honka de la pointe droite en pleine circulation. Ce fut le premier but du match à 2 min 47 s

« Le premier but a été très important pour nous », a dit Lehkonen. « Honka a un très bon tir. Cela nous a détendus un peu. »

Dominés 17-3 au chapitre des tirs au but en première période, les Allemands n’ont obtenu leur premier tir au but sur Husso qu’à 15 min 41 s.

En deuxième période, Reich a effectué un superbe arrêt de la mitaine sur un tir de punition finlandais à 5 min 6 s lorsque Mikko Rantanen a essayé de le déjouer d’un tir haut du revers.

« Je savais que je devais faire l’arrêt pour nous garder dans le match », a dit Reich. « J’étais vraiment concentré sur lui et j’ai fait tout ce que j’ai pu. »

Mais Rantanen n’avait pas dit son dernier mot. Alors qu’il restait 5 min 38 s à la période médiane, il a dévié un tir d’Aleksi Makela pour porter la marque à 2-0. Ce fut son troisième but du tournoi, un sommet de l’équipe.

Les Allemands ont bien amorcé le dernier vingt, mais Husso veillait au grain et il a relevé le défi. L’incapacité des Allemands à marquer pendant une supériorité numérique en fin de rencontre alors qu’Atte Makinen était au banc des punitions pour bâton élevé, a été le clou dans le cercueil.

Les Finlandais devront maintenant se concentrer sur William Nylander, Gustav Forsling et les autres excellents joueurs de la formation suédoise.

« Les matchs contre les Suédois génèrent toujours beaucoup de passion », a déclaré Honka. « Je ne pense pas que quiconque ait besoin de plus de passion pour ce match. Nous allons travailler fort et faire ce que nous devons faire. »

Malgré la victoire, les Finlandais ont raison d’être inquiets. Leur jeu en avantage numérique n’a produit aucun but jusqu’à présent et ils sont la seule équipe du tournoi à avoir cette distinction douteuse. Et les as de la Liiga comme Kasperi Kapanen et Aleksi Mustonen sont toujours sans but.

À un moment donné, les vannes devront s’ouvrir ou la Finlande ne gagnera pas un deuxième titre consécutif au Mondial junior.

 

Page principale